Un hélicoptère qui participait aux recherches pour retrouver le président de Sagami-Savoura Stéphane Roy et son fils, tous deux disparus en hélicoptère depuis mercredi dernier, a raté son atterrissage à Sainte-Sophie, dans les Laurentides, dimanche après-midi. Les quatre occupants s’en tirent indemnes.

Audrey Ruel-Manseau Audrey Ruel-Manseau
La Presse

L’accident impliquait un hélicoptère de civils et s’est produit vers 14 h 45. L’hélicoptère a connu des difficultés au moment de l’atterrissage et a versé sur le côté. Les quatre personnes à bord, des bénévoles qui participaient aux recherches, n’ont pas été gravement blessées, selon la Sûreté du Québec.

Par ailleurs, les recherches pour retrouver Stéphane Roy et son fils de 14 ans, disparus depuis mercredi dernier, étaient toujours non concluantes, en fin de journée, dimanche.

Des hélicoptères et des avions des Forces armées canadiennes et de la Sûreté du Québec quadrillent un large périmètre entre les Laurentides et la Haute-Mauricie, depuis maintenant quatre jours.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

« L’enquête se poursuit. On vérifie toutes les pistes. Il y a des informations qui rentrent qui sont transmises aux enquêteurs. Nous, à la SQ, on a un hélicoptère dans les airs, mais c’est l’Armée qui dirige les recherches, qui sont uniquement aériennes pour l’instant », a expliqué Hélène Nepton, porte-parole de la SQ.

Stéphane Roy et son fils avaient décollé de la municipalité de Lac-De La Bidière, dans les Hautes-Laurentides, à l’ouest de La Tuque, mercredi dernier vers 12h30, dans le cadre d’un voyage de pêche. Ils devaient revenir à Sainte-Sophie, dans la couronne nord de Montréal, mais n’ont pas été revus depuis. À ce jour, les autorités n’ont trouvé aucune trace de l’hélicoptère R44 piloté par M. Roy, un pilote d’expérience selon la direction de son entreprise.