Une employée de Desjardins vole 300 000 $ en huit ans

Volez 500 $ ici et là. Répétez des centaines de fois pendant huit ans. Vous obtenez un magot de 300 000 $ ni vu ni connu. C'est la minutieuse fraude qu'a réalisée une conseillère financière d'expérience d'une caisse Desjardins de Montréal dans les années 2000. Danielle Cartier a été condamnée hier à une peine « très clémente » de 15 mois de prison à domicile.

« Vous vous en sortez très bien, Madame. Je ne peux me retenir de vous dire que vous vous en sortez bien », a répété le juge Jean-Jacques Gagné hier en entérinant la peine proposée par les parties. « Elle a perdu ses amis et elle a été reniée par sa famille », a souligné son avocat, Me Daniel Champagne.

La Repentignoise de 62 ans s'est avouée coupable hier d'avoir fraudé la Caisse d'économie des travailleurs du secteur Industriel et Assurances Desjardins, entre janvier 2001 et février 2009, et d'avoir fait de fausses inscriptions aux « comptes grands-livres » au cours de cette période.

La conseillère financière, qui avait 30 ans d'ancienneté chez Desjardins, a transféré 309 542 $ des fonds de l'établissement dans son compte personnel en quelque 700 versements bancaires non autorisés étalés sur huit ans.

« Elle camouflait les actes aux grands-livres - le livre comptable informatisé - avec de fausses écritures. »

- Me Nicolas Ammerlaan, procureur de la Couronne

Même si elle dérobait environ 40 000 $ par année, Danielle Cartier n'a jamais attiré l'attention de ses supérieurs, jusqu'à ce qu'elle soit pincée lors d'une vérification aléatoire. L'accusée camouflait ses virements en pénalités hypothécaires et en frais de notaires. Elle a été congédiée sur-le-champ.

« Justifier l'injustifiable »

Danielle Cartier s'est défendue hier d'avoir bénéficié personnellement des 300 000 $ fraudés. « J'avais des impôts à payer, ma fille était dans des troubles et ma mère aussi », a-t-elle déclaré. « C'est ce que je disais, elle a amélioré son niveau de vie », a répliqué le juge Gagné.

Chaque année, Danielle Cartier s'est approprié « de plus en plus d'argent », jusqu'à 57 000 $ en 2008, indique une décision du comité de discipline de la Chambre de la sécurité financière en 2011.

« C'était facile, je prenais 500 $ dans le compte. »

- Danielle Cartier, devant le comité en 2011

Cinq mille dollars d'impôts non payés, une voiture pour son fils et sa fille, 19 000 $ pour aider sa mère victime d'un incendie : ses excuses ont été balayées d'un revers de main par le comité de discipline de la Chambre de la sécurité financière. « [Mme Cartier] a tenté de justifier l'injustifiable », a conclu le comité en la radiant à vie. De plus, souligne le comité, elle s'est approprié « beaucoup plus que ce qu'elle dit avoir dépensé pour ses enfants et sa mère ».

Dix ans avant des accusations

« Dévoilement en 2009, judiciarisation en 2019 ? », s'est questionné le juge, étonné par les importants délais préinculpatoires de la cause. Le procureur de la Couronne a d'ailleurs peiné à expliquer pourquoi l'accusation n'a été déposée qu'en janvier 2019, alors que l'enquête policière s'est conclue vers 2014. « Il y a eu des départs à la retraite, des nominations à la magistrature », a mentionné le procureur.

Cette peine d'emprisonnement de 15 mois avec sursis à purger dans la collectivité n'aurait d'ailleurs pas pu être imposée si les crimes avaient été commis récemment, puisque la loi a changé depuis 2009. Autrement, le risque que Danielle Cartier écope d'une peine de plus de deux ans de pénitencier était réel, a indiqué le juge.

L'accusée devra rester chez elle en tout temps, sauf pour aller travailler et pour d'autres exceptions standard. Elle s'est également engagée à rembourser 1300 $ par mois à Desjardins Assurances pendant 13 ans. Notons qu'elle a déjà remboursé des dizaines de milliers de dollars depuis 10 ans.

Le Mouvement Desjardins assure que des mesures ont été déployées depuis pour qu'un tel stratagème ne se reproduise pas, sans toutefois préciser lesquelles, par souci de sécurité. « Aucun membre n'a été visé ou n'a subi de perte financière », a précisé le porte-parole Jean-Benoît Turcotti.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer