Dans une lettre ouverte à l'intention du premier ministre québécois, François Legault, plusieurs organismes communautaires dénoncent la perte de la gratuité de la vérification des antécédents judiciaires des bénévoles.

LE DROIT

Jusqu'en 2015, la vérification des antécédents judiciaires des bénévoles se faisait directement auprès de la Sûreté du Québec (SQ), et ce gratuitement. Depuis, la charge d'effectuer ses vérifications a été confiée à des firmes privées, ce qui a fait grimper les coûts jusqu'à 80 $ par cas. Plusieurs organismes communautaires ne sont pas en mesure de débourser ces coûts qui peuvent aller jusqu'à 4000 $ par année.

> Lisez le texte complet sur le site internet du Soleil