Les résultats de l’enquête sur les fuites médiatiques à l’UPAC seront divulgués d’ici la fin novembre aux avocats de Marc-Yvan Côté et ses coaccusés. L’assignation à la cour de la journaliste Marie-Maude Denis risque alors de devenir inutile.

Le Soleil

C’est ce qu’il a été possible d’apprendre vendredi après-midi au palais de justice de Québec lors d’une conférence de gestion du dossier Normandeau, Côté et cie, une semaine après le jugement de la Cour suprême.

> Lisez l'article complet sur le site internet du Soleil