Des perquisitions visant un possible trafic de stupéfiants ont eu lieu au petit matin dans un immeuble à logement du Vieux-Longueuil. Vers 4 h 30, dans la nuit de mercredi à jeudi, les policiers ont mené une opération dans deux logements de la rue Verchères.

Sara Champagne Sara Champagne
La Presse

En plus de l’opération anti-drogue, les enquêteurs soupçonnent des activités d’exploitation sexuelle, a indiqué le porte-parole Ghislain Vallières, du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL). Sur les lieux, les policiers ont intercepté plusieurs individus, hommes et femmes.

« Nous en sommes à déterminer l’implication de ces personnes, explique l’agent Vallières. Est-ce qu’il s’agit d’individus mineurs, des majeurs ? D’autres détails seront dévoilés plus tard. Ce qu’on sait, pour l’instant, c’est qu’une application sur le web permettait de louer ces logements. »

Toute cette enquête a débuté il y a environ deux mois quand un témoin a rapporté des déplacements suspects dans l’immeuble. Cette affaire n’est pas sans rappeler l’opération menée en mai dernier, quand des policiers du SPAL ont libéré in extremis une femme séquestrée et forcée de se prostituer dans un logement du Vieux-Longueuil. Six hommes et deux femmes avaient été accusés sous divers chefs en lien avec un réseau actif d’exploitation sexuelle.