La firme d’avocats De Grandpré Chait s’est adressée à la cour pour obtenir le paiement de près de 500 000 $ d’honoraires de l’ex-entrepreneur Tony Accurso et de l’entreprise dont il était président, Simard Beaudry Construction Inc.

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

La demande, déposée la semaine dernière, allègue que les frais dans cinq dossiers judiciaires n’ont pas été payés pour des représentations faites en 2017 et 2018. Selon le document, il avait été convenu que M. Accurso et Simard Beaudry Construction assumeraient les honoraires et les déboursés encourus dans ces dossiers, qui touchent notamment B. T. Céramiques Inc., Entretien Torelli Inc. et une compagnie à numéros, puisqu’ils en bénéficieraient dans le cadre de leurs propres procédures judiciaires.

Une somme de 40 000 $ a été payée en 2017, en plus d’une autre s’élevant à 271 206, 23 $ en février 2018, mais elles ne couvraient pas l’ensemble des montants dus, allèguent les avocats.

La vente d’un pipeline appartenant à Simard Beaudry Construction Inc. dans l’Ouest canadien devait servir à payer le reste de la transaction au début de cette année, avance la demande.

La firme d’avocats a d’abord eu recours à une mise en demeure pour tenter d’obtenir la somme de 300 000 $ le 24 mai dernier. À cela s’ajoute une somme forfaitaire de 185 000 $, exigée dans la demande déposée en Cour supérieure la semaine dernière, pour un total de 485 000 $, plus intérêts.

- Avec la collaboration de Louis-Samuel Perron, La Presse