La coroner en chef du Québec a ordonné une enquête publique pour faire la lumière sur les causes et circonstances de la mort de Rosalie Gagnon, cette fillette de 2 ans dont le corps sans vie avait été retrouvé dans un bac à ordures l’an dernier, à Québec.

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

La coroner Me Géhane Kamel présidera l’enquête, assistée par le procureur aux enquêtes publiques Dave Kimpton.

Les dates pour l’enquête publique n’ont pas encore été dévoilées et seront fixées après la fin de la préenquête.

La mère de la petite, Audrey Gagnon, a été accusée du meurtre non préméditée de sa fille. « Il est entendu que les modalités de l’enquête et des auditions seront établies conformément à la loi, en prenant soin de ne pas porter atteinte au processus judiciaire en cours dans cette affaire », a précisé le Bureau du coroner dans un communiqué.