Au procès de Lac-Mégantic, les jurés ont dit au juge mardi après-midi qu'ils sont dans une impasse quant à la détermination de la culpabilité des trois accusés.

LA PRESSE CANADIENNE

Le juge de la Cour supérieure Gaétan Dumas a lu dans la salle de cour une lettre des jurés dans laquelle ils lui demandent ce qui va arriver s'ils ne sont pas capables de s'entendre sur des verdicts unanimes.

Les 12 jurés ont commencé leurs délibérations jeudi dernier.

Les trois accusés dans cette affaire - le chef de train Thomas Harding, le contrôleur ferroviaire Richard Labrie et le directeur des opérations de la Montreal Maine and Atlantic (MMA) au Québec, Jean Demaître - ont plaidé non coupables aux accusations de négligence criminelle qui ont été portées contre eux.

Celles-ci ont été déposées après qu'un train de 72 wagons de pétrole brut eut déraillé au petit matin le 6 juillet 2013. Il a explosé et enflammé le centre-ville de Lac-Mégantic, tuant 47 personnes sur son passage.