Ugo Fredette, le présumé meurtrier et kidnappeur au centre d'une vaste chasse à l'homme le mois dernier, a été accusé cet après-midi du meurtre non-prémédité de l'automobiliste Yvon Lacasse.

Mis à jour le 30 oct. 2017
Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

Selon toute vraisemblance, M. Lacasse aurait été tué pour son véhicule automobile, volé dans une halte routière de Lachute. Fredette a été arrêté au volant de celui-ci. Les deux hommes ne se connaissaient pas.

Le procureur de la Couronne au dossier a aussi annoncé être en mesure de porter une accusation de meurtre au premier degré contre Fredette pour la mort de son ex-conjointe Véronique Barbe.

«Des nouveaux éléments» permettront de prouver que les infractions «ont été commises dans un contexte de harcèlement criminel», a indiqué le procureur de la Couronne Steve Baribeau, en sortant de la salle d'audience.

À l'intérieur, Fredette a brièvement comparu, habillé d'un coupe-vent noir et de jeans, l'air triste. Il a confirmé qu'il comprenait qu'il avait l'interdiction d'entrer en contact avec une longue liste de proches.

Le frère d'Yvon Lacasse s'était déplacé pour assister à la comparution de l'accusé. «Je trouve qu'il fait pitié cet homme-là. Il ne doit pas être à l'aise avec lui-même», a dit Florian Lacasse. 

L'homme était venu chercher des réponses qui tardent à venir. «On aimerait savoir de quelle manière il est mort, a-t-il ajouté. On n'a aucun détail là-dessus.»

Yvon Lacasse