Source ID:; App Source:
Exclusif

Vito Rizzuto de retour sur les verts

Après avoir payé le tarif de plus de... (Photo Édouard Plante-Fréchette, archives La Presse)

Agrandir

Après avoir payé le tarif de plus de 5000$ pour devenir membre, Vito Rizzuto a joué au moins à quatre reprises depuis deux semaines au Blainvillier.

Photo Édouard Plante-Fréchette, archives La Presse

On le dit traqué depuis sa sortie de prison, en octobre dernier, mais c'est pourtant sans contrainte que Vito Rizzuto profite du retour du printemps pour exercer son swing au golf. Le parrain de la mafia est même devenu membre du club privé Le Blainvillier, il y a quelques semaines, ce qui semble créer un certain malaise, a appris La Presse.

«On ne veut pas faire la une avec ça. C'est un membre comme les autres. Mais oui, c'est un dossier dangereux», reconnaît André Boyer, directeur général du Blainvillier. Des membres du club ont émis des critiques, ne voyant pas d'un très bon oeil la possibilité de croiser le parrain de la mafia sur le terrain, mais aucune plainte formelle n'a été déposée, a indiqué M. Boyer. «Je me sens inconfortable d'en parler. M. Rizzuto était membre au début des années 90 et il est de retour. Mais je ne veux pas mettre le club de golf dans l'embarras», ajoute M. Boyer.

Sollecito comme partenaire

Après avoir payé le tarif de plus de 5000$ pour devenir membre, Vito Rizzuto a joué au moins à quatre reprises depuis deux semaines au Blainvillier, dont le slogan est «la quiétude d'un environnement naturel». Le lundi 6 mai, il a formé un «foursome» (quatuor), notamment avec Stefano Sollecito, le fils de Rocco Sollecito.

La commission Charbonneau a identifié Rocco Sollecito comme l'une des têtes dirigeantes du clan mafieux des Rizzuto. L'industrie de la construction était sous sa responsabilité. Les images captées dans le cadre de l'enquête Colisée au quartier général de la mafia, le Consenza, montrent des entrepreneurs qui versent de l'argent. Selon une hiérarchie établie, les entrepreneurs donnaient de l'argent à Nicolo Milioto, qui le remettait à Rocco Sollecito, qui lui-même le partageait avec le parrain Nicolo Rizzuto. Assassiné en novembre 2010, Nicolo Rizzuto était le père de Vito.

Selon les informations recueillies de diverses sources, le partenaire de jeu de Vito Rizzuto, Stefano Sollecito, «prendrait du gallon auprès du parrain». Les deux hommes seraient vus régulièrement ensemble.

Le frère de Stefano, Mario Sollecito, a également joué au golf avec Vito Rizzuto au Blainvillier. Selon le calendrier du Blainvillier consulté par La Presse, le mardi 7 mai, ils ont commencé leur partie sur le parcours Royal à 10h34. Le lendemain, les deux partenaires et deux invités faisaient le parcours Royal à compter de 12h10. Vito Rizzuto a également joué vendredi dernier.

Le Blainvillier, c'est aussi le club de golf où était inscrit le Calabrais Joe Di Maulo. Sa résidence, devant laquelle il a été assassiné le 4 novembre dernier, borde le terrain de golf. Selon la police, Joe Di Maulo aurait été associé aux événements ayant mené à la chute du clan Rizzuto ou lui aurait manqué de loyauté au cours des dernières années.

Les membres du Blainvillier ont été convoqués à une assemblée d'information mercredi soir. Outre les habituelles questions sur les états financiers du club, André Boyer ne s'attendait pas à ce qu'il y ait des questions ou même des commentaires à l'égard de Vito Rizzuto. «Il est très discret. Il ne dérange personne», souligne M. Boyer.

Il est vrai que Vito Rizzuto a été décrit devant la commission Charbonneau par des témoins l'ayant fréquenté au cours de voyages de golf comme «un excellent compagnon de voyage», un bon partenaire de golf, un homme ayant le «sens de l'humour» et même un «gentleman».

Par ailleurs, Vito Rizzuto a été aperçu dans la Petite-Italie à la fin de la semaine dernière. Ce serait sa première visite dans ce secteur considéré comme l'un des châteaux forts de son clan depuis sa libération de prison en octobre denier. Le parrain, qui se déplaçait à bord d'un véhicule sport utilitaire conduite par un chauffeur, aurait marché un peu dans le quartier, rencontré des résidants et serré des mains. Nos sources croient que cette sortie publique dans l'un de ses fiefs démontre qu'il aurait repris en main la situation du crime organisé à Montréal.

-Avec la collaboration de Daniel Renaud




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer