Salvatore Scoppa a été accusé de possession de stupéfiants et de possession sans permis d'une arme à impulsions électriques jeudi au palais de justice de Montréal.

Daniel Renaud LA PRESSE

Le mafioso de 42 ans a comparu en compagnie de six autres individus soupçonnés d'avoir fait partie de deux réseaux de trafiquants de drogue démantelés dans autant d'opérations policières menées simultanément par les enquêteurs des régions nord et sud de la police de Montréal, mercredi matin.

Les six autres suspects, Tiago Correia Sabino, 30 ans, Vincent Constentino, 29 ans, Aurélien Legrand, 30 ans, William Robinson, 22 ans, Wilson Fang, 27 ans, et Dimitrios Tamvakologos, 40 ans, ont été accusés de trafic de stupéfiants ou de possession de stupéfiants dans un but de trafic.

Constentino, Correia Sabino et Robinson sont aussi accusés de possession d'une arme prohibée ou d'un silencieux. La poursuite s'est opposée à la mise en liberté de Scoppa et de la plupart de ses acolytes. Leur enquête sur cautionnement aura lieu aujourd'hui.