Source ID:news·20121124·LA·0022; App Source:cedromItem
Exclusif

Marois lorgne un appartement de 3 millions

L'immeuble patrimonial Saint-Régis, situé dans le Vieux-Montréal, a... (Photo : Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

L'immeuble patrimonial Saint-Régis, situé dans le Vieux-Montréal, a été transformé pour y aménager une dizaine d'appartements de grand luxe.

Photo : Bernard Brault, La Presse

La première ministre Pauline Marois et son mari sont en négociations avancées pour acheter un luxueux appartement de près de 3 millions de dollars dans le Vieux-Montréal.

Selon nos informations, le couple a conclu il y a plusieurs mois un accord en vue d'acquérir l'appartement-terrasse du Saint-Régis, immeuble patrimonial situé à deux pas du chic hôtel Saint-James. Le propriétaire demandait environ 3,5 millions pour la propriété, mais Mme Marois et son mari Claude Blanchet auraient réussi à négocier un prix d'achat situé entre 2,5 et 3 millions, indique une source bien au fait des pourparlers.

La transaction n'a toujours pas été notariée et ferait l'objet de retards en raison du statut historique de l'édifice, protégé par la Loi sur la protection du patrimoine. La vente ne devrait pas être finalisée avant 2013.

Selon les sources de La Presse, cette transaction sera l'une des plus importantes jamais réalisées dans le Vieux-Montréal si elle se concrétise comme prévu. L'appartement choisi par le couple Marois-Blanchet est tout simplement «spectaculaire», indique-t-on.

Des appartements de très grand luxe

Le Saint-Régis a fait l'objet d'une transformation de fond en comble au début des années 2000 par Lucien Rémillard. Le riche homme d'affaires montréalais - qui a fait fortune dans la gestion des déchets - a converti l'immeuble en une dizaine d'appartements de très grand luxe.

Les appartements, où les boiseries, lustres et dorures abondent, se vendaient de 800 000 $ à 2,2 millions lors de leur mise en marché en 2004. La superficie des copropriétés varie entre 1550 et 4900 pi2, indiquent des articles publiés à l'époque.

Marie Barrette, attachée de presse de Pauline Marois, n'a pas pu confirmer les négociations en cours au Saint-Régis, et a souligné qu'elles relèvent de la vie privée du couple. «Je ne suis pas en mesure de vous le dire», a-t-elle affirmé hier soir à son retour d'Halifax, où Mme Marois participait à une conférence des premiers ministres provinciaux.

Ritz Carlton et L'Île-Bizard

La transaction entamée au Saint-Régis met fin à une rumeur, qui courait depuis plusieurs semaines, voulant que le couple Marois-Blanchet ait acheté l'un des appartements-terrasses du Ritz-Carlton, rue Sherbrooke. Ces résidences de très grand prestige, nichées sur le toit de l'hôtel, se vendent plus de 15 millions de dollars.

Selon nos sources, Claude Blanchet aurait bel et bien été vu au Ritz. Mais il s'y serait rendu pour négocier l'achat de l'appartement au Saint-Régis.

Par ailleurs, la somptueuse résidence détenue par Pauline Marois et son mari à L'Île-Bizard, en vente pour 6,89 millions, a fait l'objet d'une offre d'achat de la part d'un acheteur européen, d'après nos informations. La transaction mettrait du temps à se conclure, car l'acquéreur ne détient pas la citoyenneté canadienne, ce qui complique l'achat de cette propriété située au moins en partie sur des terres agricoles.

Le manoir de 12 000 pi2 - nommé La Closerie - est toujours affiché sur le site du courtier immobilier Sotheby's. Il est en vente depuis l'été 2009.

L'attachée de presse de Pauline Marois a confirmé hier soir que le processus de vente du manoir La Closerie de L'Île-Bizard était «en cours». «Mais ce n'est pas fait encore, donc il n'y pas d'achat qui est fait nulle part pour l'instant», a dit Marie Barrette.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer