Les dirigeants de Neptune Technologies et Bioressources de Sherbrooke ont fait le bilan de l'accident, lundi. Peu de mots, ont-ils dit, peuvent rendre compte de la douleur et de la tristesse ressenties.

Publié le 12 nov. 2012
LA PRESSE CANADIENNE

De la violente explosion de jeudi dernier à Sherbrooke, il ne reste qu'un amas de tôle froissée et des amoncellements de résidus brûlés.

Le bilan s'élève à 3 morts et 18 blessés. Les trois victimes sont Marc Couture, opérateur de 43 ans, du chef d'équipe Herman Guerrero, âgé de 44 ans, et de l'aide-opérateur Abel Regalado Calderin, âgé de 30 ans.

Henri Harland, président et chef de la direction, promet de relever l'entreprise. Il a fait part de mesures déjà prises pour les employés et les familles des victimes, notamment en facilitant l'accès à l'information pour les assurances.

L'entreprise a également créé un fonds d'aide pour les familles endeuillées et celles des blessés. Ce fonds comprendra de l'aide psychologique, des ressources humaines et de l'aide financière.

Le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, a aussi annoncé que la Ville contribuera à la relance de Neptune Technologies. Il s'est assuré de l'ouverture de la première ministre, Pauline Marois, pour soutenir l'entreprise.

«Nous ferons tout ce qui sera nécessaire pour aider ceux qui en ont besoin à traverser cette difficile épreuve», a indiqué M. Harland.