Comme ce fut le cas mercredi, au moins 19 enveloppes contenant de la poudre ont été reçues un peu partout au Québec. Surtout chez des députés et ministres libéraux, mais aussi chez quelques députés caquistes et des médias.

Mis à jour le 7 juin 2012
David Santerre LA PRESSE

> La lettre des Forces armées révolutionnaires du Québec



À Montréal seulement, 11 nouveaux récipiendaires de ces lettres ont alerté la police.

Le SPVM a lui-même reçu une enveloppe à son quartier général. Le Journal de Montréal et la tour Québecor, sur la rue Saint-Jacques, auraient aussi été visés. Curieusement, un professeur de l'UQAM aurait aussi reçu un tel colis.

Les députés et ministres libéraux de Montréal Marguerite Blais, Yolande James, Clément Gignac et Lawrence Bergman ont été visés.

À Laval, la députée Francine Charbonneau a reçu un colis.

Ailleurs au Québec, le ministre de la Sécurité publique Robert Dutil a reçu une telle lettre à son bureau de Saint-Georges-de-Beauce de même que Serge Simard, ministre des Ressources naturelles et député de Dubuc, au Saguenay, et Sam Hamad à Québec.

La station CHOI Radio X de Québec a reçu une seconde lettre.

La nouveauté du jour, après les nombreux députés libéraux visés, c'est que des députés de la CAQ ont aussi reçu le même type de colis. Il s'agit d'Éric Caire, Gérard Deltell et Sylvie Roy.

Les pompiers et policiers n'ont pris aucun risque et traité l'affaire comme s'il s'agissait d'un produit toxique. Mais hier, toutes les enveloppes similaires, contenant une lettre de revendications des Forces armées révolutionnaires québécoises, contenaient finalement du bicarbonate de soude.