L'abattoir Levinoff-Colbex, seul d'importance dans l'est du Canada, cesse ses opérations pour une durée indéterminée.

Marie Allard LA PRESSE

« La situation financière de l'entreprise ne lui permet plus de maintenir ses opérations habituelles », a annoncé en fin d'après-midi la Fédération des producteurs de bovins du Québec, dans un communiqué.

L'abattoir de Saint-Cyrille-de-Wendover a aussitôt suspendu ses achats d'animaux.

Actionnaire de l'abattoir depuis 2006, la Fédération se retrouve obligée de reporter la mise en place d'un projet de relance, qui prévoit la création d'une coopérative.

La Fédération a déjà investi 36 millions dans cet abattoir de bovins de réforme, mais c'est Québec qui assurait sa survie depuis 2010, en garantissant une marge de crédit de 10 millions.

Des rencontres avec les créanciers sont prévues.