Ellen Dennett, 58 ans, a été formellement accusée cet après-midi du meurtre non prémédité de Kathleen Livingstone, une septuagénaire en fauteuil roulant poignardée à son domicile de Brossard ce week-end. Dennett fait également face à des accusations de vol et d'utilisation frauduleuse de la carte de crédit de la victime.

Daphné Cameron LA PRESSE

Selon la police de Longueuil, l'accusée vivait avec Mme Livingston depuis environ deux mois. Elle a été arrêtée hier en matinée à Montréal, puis questionnée toute la journée par les enquêteurs de la section des crimes graves de la police de Longueuil.

Selon des informations non confirmées par la police, Mme Dennett aurait été embauchée pour effectuer des tâches ménagères au domicile de Mme Livingstone situé sur la rue Béliveau, dans un quartier paisible de Brossard.

Le mobile du crime est toujours inconnu. Mark David, porte-parole à la police de Longueuil, a confirmé qu'une arme blanche avait été utilisée pour commettre le meurtre.

La victime de 78 ans a été retrouvée dans la nuit de vendredi à samedi. Vers 0h15, les policiers ont reçu un appel d'une femme se disant inquiète d'être sans nouvelles de son amie. Elle se trouvait devant le domicile de celle-ci et ne percevait aucun signe de vie. Les policiers se sont rendus sur place où ils ont découvert le corps de la septuagénaire au sous-sol de la résidence. Son fauteuil roulant se trouvait au rez-de-chaussée.

Ce n'est pas le premier drame à affliger la famille Livingstone. Une connaissance de Mme Livingstone, Kevin Elerskine-Henry, a raconté à la chaîne CTV que sa fille, Linda Livingstone, était décédée dans le fameux incendie criminel du bar Blue Bird, en 1972. La tragédie, qui avait fait couler beaucoup d'encre à l'époque, avait fait 37 morts.

Le mari de la victime serait également décédé. La famille de la défunte n'était pas présente à la comparution qui s'est déroulée en après-midi au palais de justice de Longueuil.

Vers 0h15, les policiers ont reçu un appel d'une femme se disant inquiète d'être sans nouvelles de son amie. Elle se trouvait devant le domicile de celle-ci et ne percevait aucun signe de vie. Les policiers se sont rendus sur place où ils ont découvert le corps de la septuagénaire au sous-sol de la résidence. Son fauteuil roulant se trouvait au rez-de-chaussée.

Ce n'est pas le premier drame à affliger la famille Livingstone. Une connaissance de Mme Livingstone, Kevin Elerskine-Henry, a raconté à la chaîne CTV que sa fille, Linda Livingstone, était décédée dans le fameux incendie criminel du bar Blue Bird, en 1972. La tragédie, qui avait fait couler beaucoup d'encre à l'époque, avait fait 37 morts.

Plus de détails à venir.

Photo tirée du profil Facebook de la victime

Kathleen Livingstone