L'un des présumés auteurs d'un violent braquage de domicile survenu le week-end dernier dans les Laurentides, Nicolas Zarbatany, est un récidiviste en matière d'introduction par effraction et était en probation au moment des faits.

Publié le 22 déc. 2010
Caroline Touzin LA PRESSE



Les victimes, un couple de Montréalais sans histoire, séjournaient dans un chalet du chemin Renaud, à Sainte-Agathe-des-Monts. Ils se sont fait réveiller en pleine nuit par les deux voleurs, qui ont frappé l'homme à coups de tisonnier. «La femme a réussi à appeler le 911, mais les voleurs ont eu le temps de blesser gravement son chum à coups de tisonnier en lui disant qu'ils allaient le tuer, lui et sa blonde, et mettre le feu à la maison», a décrit le cousin d'une des victimes, Jérôme Lussier, dans une lettre ouverte à La Presse.

Lundi, au palais de justice de Saint-Jérôme, Nicolas Zarbatany, 38 ans, et Jason Lanteigne, 20 ans, ont été inculpés d'introduction par effraction, de vol qualifié, de séquestration, de voies de fait simples contre la femme et de voies de fait graves contre l'homme.

La Couronne, représentée par Me Steve Baribeau, s'est opposée à la mise en liberté des deux hommes. Zarbatany a de nombreux antécédents judiciaires en semblable matière. Encore l'an dernier, il a été condamné à 30 jours de prison assortis d'une probation de deux ans pour une introduction par effraction.

Le récidiviste est retourné en cour hier pour régler des dossiers plus anciens. Il s'est reconnu coupable de deux introductions par effraction antérieures à celle de Sainte-Agathe-des-Monts, pour lesquelles il a été condamné à six mois de prison. Il retournera en cour le 14 janvier.

Jason Lanteigne était aussi en probation au moment des faits. Il est inculpé de conduite dangereuse dans une autre affaire. Le jeune homme de 20 ans retourne en cour aujourd'hui.

Quant aux victimes, l'homme, âgé de 31 ans, a été conduit à l'hôpital pour soigner d'importantes blessures, dont une fracture ouverte au bras. Les médecins ne craignent pas pour sa vie. Sa conjointe, âgée de 26 ans, a été traitée pour un choc nerveux.