Deux véhicules appartenant au maire d'Huntingdon, Stéphane Gendron, ainsi qu'à sa conjointe ont été lourdement endommagés par un vandale dans la nuit de jeudi à vendredi.

Publié le 19 nov. 2010
LA PRESSE CANADIENNE



 

Les carrosseries des deux voitures qui étaient stationnées dans l'entrée de garage de M. Gendron ont été peinturées à l'aérosol. Les pneus ont également été perforés.

La Sûreté du Québec est à la recherche d'un individu de race blanche, âgé dans la vingtaine, qui aurait pris la fuite à pied.

En entrevue à la Presse Canadienne, Stéphane Gendron soutient qu'il est victime de vandalisme plusieurs fois par année. Le maire d'Huntingdon croit que c'est la «petite pègre locale» qui orchestre ces actes d'intimidation pour dissuader les élus d'intervenir dans les réseaux criminels.

Victime de ce qu'il appelle une «écoeurantite aigüe», Stéphane Gendron confirme qu'il ne se représentera pas à la mairie d'Huntingdon. Il soutient vouloir fermer les principaux dossiers en cours pour ensuite se retirer de la vie politique active pour un bon moment.