Source ID:; App Source:

Deux ans moins un jour dans la communauté

Peter Niedzielski à son arrivée au palais de... (Photo: Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Peter Niedzielski à son arrivée au palais de justice de Montréal.

Photo: Alain Roberge, La Presse

Peter Niedzielski, 31 ans, qui a sauvagement battu une inconnue dans le métro Snowdon, le 13 septembre 2005, a été condamné à une peine de deux ans moins un jour à purger dans la communauté, hier, au palais de justice de Montréal.

La victime, Marcia Langlieb, 55 ans, est restée défigurée et souffre d'importants problèmes physiques et neurologiques depuis cette agression. Personne n'a pu expliquer les raisons de cette violence aussi subite que gratuite, hormis le fait que Niedzielski avait consommé de la drogue et de l'alcool. Complètement déchaîné, le colosse s'est attaqué à Mme Langlieb sans raison, la projetant sur un mur de béton et lui martelant la tête à coups de poing et de pied.

 

Elle a eu plusieurs os du visage fracturés, des lésions au cerveau, a fait un arrêt cardiaque, et est restée dans le coma pendant deux mois. Sa vie a complètement basculé.

Pour calibrer la peine de l'agresseur, la juge Isabelle Rheault s'est basée en partie sur le fait qu'il s'est pris en main et a radicalement changé de vie depuis l'incident. Il a suivi une thérapie, est retourné à l'école, et a maintenant deux emplois. Il faut dire que l'homme a eu le temps, puisqu'il s'est écoulé plus de trois ans et demi entre les événements et la sentence.

Le procureur de la Couronne Louis Miville-Deschesnes demandait cinq ans de pénitencier, tandis que Me Vincent Montminy, avocat de l'accusé, voulait une peine à purger dans la communauté. La juge a opté pour cette dernière proposition.

Niedzielski a démontré qu'on pouvait lui faire confiance à ce sujet car il a écopé d'une peine à purger dans la collectivité pour des événements survenus ce même soir de septembre 2005, mais de moindre gravité et commis à l'endroit de trois autres personnes. En fait, il avait commis des voies de fait sur deux hommes qui avaient tenté de le maîtriser et avait fait des attouchements déplacés sur une femme qu'il ne connaissait pas.

Niedzielski doit retourner devant le tribunal le 14 décembre, car la juge Rheault veut s'assurer que le sursis se déroule bien.

 




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer