Source ID:69558a64503235f5a672d9ffbbefc304; App Source:StoryBuilder

Opération Objection: un ancien policier condamné à 18 mois de prison

Carl Ranger... (Photo courtoisie)

Agrandir

Carl Ranger

Photo courtoisie

DANIEL RENAUD
La Presse

Carl Ranger, un ancien policier de la Ville de Repentigny arrêté dans une importante enquête contre les motards, a été condamné à 18 mois de prison ferme, hier après-midi au palais de justice de Montréal.

Le 3 octobre dernier, l'ex-patrouilleur de 41 ans a plaidé coupable à des accusations d'avoir frauduleusement utilisé un ordinateur du Service de police de la Ville de Repentigny et de trafic de substances. 

Le prononcé de sa peine a été reporté à hier. Des membres de sa famille l'ont accompagné et ont fondu en larmes lorsque l'ancien policier a pris le chemin du box des accusés, puis de la détention, un constable traînant son sac à dos contenant ses effets personnels. 

Son avocat a demandé au juge Daniel Bédard, de la Cour du Québec, qu'il émette une ordonnance pour que son client purge sa peine dans une prison en particulier, « compte tenu de son statut d'ancien policier », a expliqué Me Alexandre Garel. 

Stratagème pour le démasquer

C'est durant l'enquête Objection, menée par l'Escouade nationale de répression contre le crime organisé (ENRCO), que les enquêteurs se sont rendu compte que Ranger, alors policier à la Ville de Repentigny, frayait avec des gens du milieu criminel. 

Le 9 août 2017, Ranger a pris contact avec un individu pour que ce dernier lui trouve un prêt de 6000 $. Mais ce que Ranger ignorait, c'est que l'homme était un agent civil d'infiltration (ACI) qui travaillait pour la Sûreté du Québec (SQ) et portait sur lui un appareil d'enregistrement.

L'ACI a accepté de trouver de l'argent pour le policier en échange de renseignements sur une plaque d'immatriculation. Le 4 octobre 2017, Ranger a interrogé les banques de données et remis les informations à l'ACI le lendemain.

Dans les mois suivants, le policier a organisé une rencontre entre l'ACI et un vendeur de drogues pour que les deux hommes travaillent ensemble, et a reçu 1500 $ en trois versements. Il a également transporté 10 000 pilules de méthamphétamine et une somme de 10 000 $, en retour d'une paie de 1000 $.

Durant l'enquête Objection, Ranger a été suspendu et a ensuite démissionné de la police de Repentigny.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse. 




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer