Les avocats des 51 derniers accusés des superprocès SharQc ont remporté une victoire importante aujourd'hui. Le juge James L. Brunton de la Cour Supérieure a rendu une décision sur l'une de leurs requêtes et ordonné un arrêt des procédures pour plusieurs chefs de meurtres portés contre 42 des accusés.

Publié le 11 sept. 2014
Daniel Renaud LA PRESSE

Essentiellement, les accusations abandonnées sont des chefs pour lesquels la Poursuite n'avait pas de preuve directe contre les accusés. Le nombre de chefs retirés dans chaque cas varie de un à six.

Une ordonnance de non-publication nous empêche toutefois de donner davantage de détails sur le contenu de la preuve et les motifs pour lesquels le juge a ordonné l'abandon des chefs.

Il est trop tôt pour savoir quel impact cette décision aura sur la suite des choses. Les 51 membres des Hells Angels et leurs relations en attente des superprocès font toujours face à un chef de complot pour meurtre et à un nombre variable de chefs de meurtre. Deux procès sont prévus.

Le choix du jury, dans le premier cas, ne débutera pas avant janvier 2015. L'opération SharQc a eu lieu il y a cinq ans, le 15 avril 2009.