Des mesures d'urgence ont été prises et des recherches sont en cours au Centre de détention Rivière-des-Prairies à Montréal pour tenter de retrouver une arme de poing qui aurait été déposée dans la cour de l'établissement par un drone, a appris La Presse. 

Publié le 13 déc. 2015
Daniel Renaud LA PRESSE

Selon nos sources, le colis aurait été livré samedi dans la cour du secteur sécuritaire S-2 mais ce n'est qu'aujourd'hui que les autorités de la prison l'ont appris.

Actuellement, tous les détenus du secteur S-2 sont confinés dans leurs cellules et l'équipe correctionnelle d'intervention d'urgence (ECIU), qui est l'équivalent du groupe tactique d'intervention de la prison, mène des recherches intensives partout dans l'établissement.

Les ECIU du Centre de détention de Montréal (Bordeaux) et du Leclerc ont également été appelées en renfort. Les responsables ont également ordonné à tous les gardiens du Centre de détention Rivière-des-Prairies de porter leur gilet pare-balles.

Le secteur S-2 est un pavillon où l'on retrouve notamment des individus liés à la mafia, aux motards, aux gangs de rue et même des condamnés qui purgent des peines de pénitencier.

Il est de plus en plus fréquent que des drones soient utilisés pour livrer des produits du tabac, de la drogue, des téléphones cellulaires et autres objets dans les cours des prisons ou des pénitenciers mais si elle est confirmée, la livraison d'une arme de poing par drone au Québec pourrait être une première.