Le Québec compte déjà 21 noyades cette année, et la majorité, sinon la totalité d'entre elles, auraient pu être évitées si les conseils de sécurité avaient été suivis.

Publié le 19 juill. 2015
LA PRESSE CANADIENNE

C'est ce que soutient le directeur général de la Société de sauvetage du Québec, Raynald Hawkins, alors qu'est lancée dimanche la 22e Semaine nationale de prévention de la noyade.

Cette semaine coïncide avec la période de l'année au cours de laquelle on déplore le plus haut taux d'incidents liés à l'eau, soit les vacances de la construction.

Même si le bilan des victimes est en constante amélioration depuis quelques années, la Société de sauvetage souligne que «chaque noyade en est une de trop».

Les tragédies sont souvent imputables au fait que les victimes ne portaient pas une veste de flottaison. Environ 80% des noyades liées à la navigation sont imputable à cette cause.

La Société de sauvetage rappelle également qu'il ne faut jamais jumeler l'alcool à la baignade ou à la navigation. Une victime sur 5 a consommé de l'alcool.

Pour éviter les noyades dans des piscines résidentielles, principalement d'enfants, un adulte devrait toujours être désigné pour surveiller la baignade. Les installations doivent également être conformes aux normes de sécurité.

La Société de sauvetage insiste finalement sur l'importance de ne jamais se baigner seul. Depuis 2011, 53% des victimes de noyade étaient seules au moment du drame.

Du 19 au 24 juillet, les sauveteurs de la province tiendront des activités de sensibilisation et de prévention dans toutes les régions.