De nombreuses accusations ont été déposées au Nouveau-Brunswick dans le cadre d'une opération visant le démantèlement de groupes impliqués dans le trafic de drogue.

Publié le 11 sept. 2014
LA PRESSE CANADIENNE

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a fait jeudi le bilan d'une opération en matière de crime organisé qui a été nommée «Opération J-Tornado».

Cette opération a permis d'effectuer, mercredi, 29 arrestations et de saisir d'importantes quantités de cocaïne, d'héroïne, de marijuana, ainsi que des armes à feu et de l'argent.

Selon la GRC, deux groupes criminels de Saint-Jean étaient approvisionnés en drogues par un groupe criminel de Moncton, au Nouveau-Brunswick, ainsi que par des trafiquants de drogues se trouvant à Montréal, au Québec, et à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Les drogues étaient ensuite redistribuées dans les environs de Saint-Jean, Fredericton, Oromocto, Sussex, Saint-Georges et dans l'île de Grand Manan.

Des 29 personnes arrêtées, 28 habitent au Nouveau-Brunswick, l'autre étant Claude DiFazio, 53 ans, de Laval, au Québec.

Les présumés dirigeants principaux de trois groupes criminels actifs au Nouveau-Brunswick figurent parmi les personnes qui feront face à des accusations en matière de drogue.

Certaines personnes arrêtées feront aussi face à des accusations de participation aux activités d'une organisation criminelle et de complot en vue de faire le trafic de drogue, ainsi qu'à des accusations en matière d'armes à feu et de produits de la criminalité.