Source ID:; App Source:

Crime organisé: une vingtaine de trafiquants sont arrêtés

Les suspects ont été amenés vers les quartiers... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Les suspects ont été amenés vers les quartiers de détention des centres opérationnels nord et est de la police de Montréal.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Au moment où il a été victime d'une tentative de meurtre, avant Noël, le mafioso Giuseppe Fetta aurait été l'une des cibles de l'enquête qui a mené au démantèlement hier d'un réseau de trafiquants de stupéfiants liés au chef de clan Giuseppe De Vito, a appris La Presse.

Fetta, 33 ans, un colosse autrefois homme de main du clan Rizzuto condamné après l'opération Colisée, a été atteint de plusieurs balles alors qu'il sortait de sa voiture, sur le boulevard Saint-Laurent, le 17 décembre dernier.

À la suite de cet attentat, au cours duquel il a été grièvement blessé, Fetta serait complètement sorti du radar des enquêteurs de la Division du crime organisé de la police de Montréal. Ces derniers, avec l'aide de leurs collègues d'autres sections et des groupes tactiques d'intervention du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), de la Sûreté du Québec et de la Gendarmerie royale du Canada, ont mené 25 perquisitions et effectué presque autant d'arrestations, hier.

Vers 4 h 30, les agents ont investi plusieurs résidences, surtout dans les arrondissements de Saint-Léonard, de Rivière-des-Prairies et de Montréal-Nord. Le tout a été fait discrètement et s'est étiré jusqu'à un peu avant 7 h. Les principaux suspects ont été arrêtés les premiers, notamment les frères Tomaso et Massimo Paparelli. Selon nos sources, ils seraient parmi les principaux suspects dans cette affaire, mais les deux hommes n'ont aucun casier judiciaire, si ce n'est une cause pendante en matière de conduite avec les facultés affaiblies pour le second. Des sources placent les frères Paparelli non seulement en lien avec Giuseppe De Vito, mais également avec Vittorio Mirarchi, protégé du caïd Raynald Desjardins.

Une perquisition a eu lieu dans un immeuble de logements de la rue Joseph-Renaud, dans l'arrondissement d'Anjou, où se trouverait une cache de drogue du gang. Des policiers en sont sortis - au même moment que des parents allant conduire leurs enfants à l'école - les bras chargés de sacs desquels émanait une forte odeur de marijuana.

Les enquêteurs ont saisi une quantité indéterminée de stupéfiants et une trentaine d'armes, dont plusieurs de chasse.

La majorité des suspects devraient comparaître aujourd'hui au palais de justice de Montréal.

« Ils ont environ une trentaine d'années. Ils sont la relève du crime organisé. Il est difficile d'établir leur allégeance, seul l'appât du gain les motive. Ils s'allieront au gré des opportunités avec toutes sortes de gens », a expliqué le commandant Ian Lafrenière, du SPVM

Giuseppe De Vito, alias Ponytail, purge une peine de 15 ans de prison pour une affaire de complot d'importation de stupéfiants mise au jour durant l'opération Colisée. Lui et son lieutenant, Giuseppe Fetta, n'ont pas été arrêtés hier.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer