Source ID:; App Source:

Sicile: découverte du cadavre carbonisé de l'ancien représentant de Rizzuto

Vito Rizzuto... (Photo Édouard Plante-Fréchette, archives La Presse)

Agrandir

Vito Rizzuto

Photo Édouard Plante-Fréchette, archives La Presse

La police italienne vient de trouver le cadavre carbonisé de Juan Ramon Fernandez, ancien associé de Vito Rizzuto et accusé d'avoir rejoint des dirigeants de la Cosa Nostra en Sicile, l'an dernier, pour développer le trafic de drogue intercontinental. Les enquêteurs croient que l'ordre de mise à mort pourrait être venu du Canada.

Ramon Fernandez... - image 1.0

Agrandir

Ramon Fernandez

Les carabiniers italiens avaient lancé hier en Sicile une vaste opération antimafia qui s'était soldée par l'arrestation de 21 personnes. Deux suspects étaient toujours en fuite, dont l'ancien résidant de Toronto Juan Ramon Fernandez, 57 ans, et un autre Canadien, Fernando Pimentel, 35 ans.

Sur la base d'une nouvelle information, les policiers se sont rendus ce matin dans le village de Casteldaccia, près de Parlerme. En creusant, ils ont découvert deux cadavres carbonisés, raconte le quotidien La Repubblica. Les enquêteurs « n'ont aucun doute » qu'il s'agit des deux fugitifs canadiens, affirme le journal.

Le quotidien ajoute que les enquêteurs italiens croient que l'ordre d'éliminer les deux caïds a pu venir du Canada.

Au début des années 2000, Fernandez, qui est d'origine espagnole, avait été décrit devant les tribunaux canadiens comme l'un de ceux qui veillaient aux intérêts du parrain montréalais Vito Rizzuto à Toronto.

En 2004, il a été condamné à 12 ans de prison pour plusieurs crimes liés à la mafia, notamment un complot pour assassiner un propriétaire de bar qui devait de l'argent au clan Rizzuto. Il avait aussi avoué sa participation à un complot pour le trafic de 1000 kg de cocaïne avec la mafia et les Hells Angels au Québec.

Le caïd de 57 ans a été expulsé du Canada dès sa sortie de prison, en avril 2012.

Selon La Repubblica, il se serait ensuite installé à Bagheria, près de Palerme, en Sicile. Officiellement, ce colosse amateur de chemises griffées était instructeur d'arts martiaux.

«En réalité, il organisait de nouvelles affaires sur l'axe Palerme-Montréal, surtout des affaires de drogue», écrit le journal. Les policiers croient qu'il se serait aussi livré au trafic illégal d'oxycodon, un puissant analgésique médical, en compagnie de Fernando Pimentel, qui l'avait rejoint en Sicile au mois de mars.

- Avec la collaboration de Mathieu Perreault




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer