Un policier de la Montérégie fait l'objet d'accusations de fraude, a annoncé mercredi la Régie intermunicipale de police Roussillon qui couvre un large territoire sur la Rive-Sud de Montréal. 

Mis à jour le 9 sept. 2015
Louis-Samuel Perron LA PRESSE

L'agent Robin Tremblay a plaidé non coupable à des accusations de fraude et de contrefaçon de documents vendredi dernier au palais de justice de Longueuil.

Le policier de 41 ans a été assigné à des tâches administratives durant les procédures judiciaires.

Impossible toutefois de savoir si les crimes dont il a été accusé ont été commis dans le cadre de ses fonctions. Selon les documents de cour, les crimes se seraient produits à partir du 11 novembre 2011.

Le corps policier s'est fait avare de commentaires et n'a pas voulu détailler la nature des accusations visant le policier. «Nous n'émettrons aucun commentaire étant donné que le dossier est devant les tribunaux présentement», s'est limité à dire le capitaine Michel Dubeau, de la Régie intermunicipale de police Roussillon.

Selon le journal local Le Reflet, le policier accusé aurait fraudé son propre syndicat. Il n'a toutefois pas été possible de confirmer cette information mercredi auprès de la Fraternité des policiers de la Régie intermunicipale de police Roussillon.

M. Tremblay doit revenir en Cour en novembre prochain pour la suite des procédures.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Robin Tremblay