(Washington) Isolés ou désœuvrés en raison de la fermeture des écoles aux États-Unis pour cause de coronavirus, des centaines d’étudiants combattent la déprime en chantant sur l’internet.

Agence France-Presse

La fermeture des écoles signifie en effet l’annulation des nombreux spectacles de fin d’année. Alors leurs participants publient sur Twitter des clips d’eux-mêmes ou bien des vidéos de répétitions.

Ils reprennent souvent les airs les plus connus des grandes comédies musicales qu’on ne peut plus entendre non plus dans les théâtres de Broadway, eux aussi fermés.

C’est l’actrice de Broadway Laura Benanti qui a lancé l’opération sur Twitter, demandant à ceux qui la suivent de « trouver des bons côtés » à la crise en cours.

« Si vous deviez participer à une comédie musicale avec votre école et que le spectacle a été annulé, alors postez une vidéo de vous-même en train de chanter », a-t-elle lancé.

Des centaines d’étudiants ont répondu à l’appel, se postant sur #SunshineSongs chantant des extraits des grandes comédies musicales, comme Phantom of the Opera ou Les Miserables.

« Notre classe a passé l’année à TOUT préparer pour ce spectacle », explique une étudiante de terminale dont l’école a dû renoncer à la représentation du Livre de la jungle. « Merci de cette chance de partager ceci », ajoute-t-elle.

En Italie ces derniers jours, pour rompre l’isolement, des milliers de gens se sont mis à chanter ou jouer de la musique à leur fenêtre ou sur leur balcon, quelques heures après avoir adressé une minute d’applaudissements aux personnels soignants.

L’épidémie de coronavirus s’est répandue plus rapidement ces derniers jours aux États-Unis, qui comptent actuellement près de 3000 cas et 57 morts, selon les statistiques de l’Université Johns-Hopkins.