(Grand Haven) Un homme qui poursuivait ses parents pour s’être débarrassé de sa collection de pornographie a gagné son procès contre ses parents, au Michigan, et peut réclamer un dédommagement.

Associated Press

Le juge de district américain Paul Maloney s’est prononcé en faveur de David Werking, qui a déclaré que ses parents n’avaient pas le droit de jeter sa collection.

Il a vécu dans leur maison de Grand Haven pendant dix mois à la suite d’un divorce avant de déménager à Muncie, dans l’Indiana.

M. Werking a déclaré qu’il manquait des boîtes de films et de magazines d’une valeur estimée à 29 000 $ US (37 000 $ CA).

« Il ne fait aucun doute que les biens détruits étaient la propriété de David, a estimé le juge Maloney lundi. Les accusés ont admis à plusieurs reprises avoir détruit les biens. »

Les parents de M. Werking ont déclaré qu’ils avaient le droit d’agir en tant que locateurs.

« Les défendeurs ne citent aucune loi ou jurisprudence pour étayer leur affirmation selon laquelle les locateurs peuvent détruire des biens qu’ils n’aiment pas », a noté le juge.