Un homme recherché par la police en Colombie-Britannique a été arrêté dans une ville de la province voisine après avoir révélé sa localisation dans un message Facebook envoyé à une télévision locale qui avait diffusé son avis de recherche.

Agence France-Presse

Après avoir vu sa photo sur le site de la chaîne de télévision locale CFJC Today, située à Kamloops, en Colombie-Britannique, Jessie Dean Kowalchuk leur a envoyé un message sur Facebook : « Alerte info, bande d’abrutis : je suis à Edmonton et ne reviendrai pas », selon un article de ce média publié mardi soir.

Informées de ce message par la chaîne, les autorités, qui recherchaient le suspect en Colombie-Britannique, ont alors demandé à étendre le mandat à la province voisine de l’Alberta, où se situe Edmonton.

Le 10 mai, la police de cette capitale provinciale a retrouvé et arrêté M. Kowalchuk. Il a ensuite été renvoyé à Kamloops, où il fait face à plusieurs chefs d’accusation pour manquement aux obligations de sa liberté conditionnelle.

« Nous sommes très satisfaits du fait que Jessie Kowalchuk ait envoyé un message indiquant où il habitait en Alberta », a réagi Jodi Shelkie, porte-parole de la police fédérale de Kamloops, citée par les médias locaux.

« Le ton de son message était très désobligeant, disant que la GRC avait raté son coup, parce qu’il vivait à Edmonton depuis trois ans », a-t-elle poursuivi.  

Les personnes recherchées « ne peuvent pas déménager pour éviter leurs problèmes juridiques », a-t-elle prévenu. « Tôt ou tard, la police les retrouvera ».