En pleine crise entre Islamabad et New Delhi, qui se sont affrontés dans les airs en février autour du Cachemire, un avion de combat indien s'est écrasé vendredi à la frontière avec le Pakistan... après avoir été percuté par un oiseau.  

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le MiG-21, de fabrication russe, effectuait une mission de routine dans l'État du Rajasthan (nord-ouest) quand l'accident a eu lieu au-dessus du désert, forçant le pilote à s'éjecter en toute sécurité, ont expliqué les forces aériennes indiennes (AIF).

« Les premiers éléments indiquent que l'accident a vraisemblablement été provoqué par un oiseau qui a percuté (l'appareil) après le décollage », précisent-elles dans un communiqué.

L'incident est quelque peu insolite, les deux pays s'étant une fois de plus retrouvés au bord de la guerre après la mort de 40 paramilitaires indiens dans un attentat-suicide au Cachemire indien, revendiqué par le Jaish-e-Mohammed (JeD), un groupe extrémiste basé au Pakistan.

En réaction, l'aviation indienne avait déclaré avoir bombardé un camp du JeD dans le nord du Pakistan, ce qui avait entraîné des représailles pakistanaises.  

Islamabad avait ensuite affirmé avoir abattu deux avions indiens, tandis que New Delhi faisait état de la destruction d'un chasseur pakistanais, que le Pakistan nie.

Si la tension a baissé dans les airs, elle reste élevée au niveau de la Ligne de contrôle (LoC), la frontière de facto entre les deux pays qui divise le Cachemire.