(Washington) Joe Biden, qui à 76 ans est le favori pour l’investiture démocrate à la présidentielle américaine de 2020, affirme qu’il défierait Donald Trump à une séance de pompes si celui-ci mettait en doute son âge et sa santé.

Agence France-Presse

« Je lui dirais “viens Donald, viens. Combien de pompes tu veux faire, mon pote ? ” », a-t-il affirmé à l’émission Morning Joe de MSNBC.

Le milliardaire républicain, candidat à un second mandat, surnomme l’ancien vice-président « Joe l'endormi » (Sleepy Joe) et met en avant son âge - même s’il a lui-même 73 ans - pour assurer qu’il n’a aucune chance en novembre 2020.

En février, le médecin de la Maison-Blanche avait salué « le très bon état de santé général » de M. Trump, même si les examens révélaient un indice de masse corporelle flirtant avec l’obésité.

AP

Donald Trump a joué au golf avec le premier ministre japonais Shinzo Abe près de Tokyo en mai dernier.

Le président fait peu d’exercice physique, à part de régulières parties de golf sur ses propriétés. Mais s’il était mis au défi sur le green, M. Biden pourrait être désavantagé : le journaliste spécialisé Rick Reilly a rapporté dans un livre de nombreuses anecdotes sur la tendance de M. Trump à tricher pour gagner.

Joe Biden dispose d’une confortable avance dans les sondages de la primaire démocrate, même si celle-ci s’est réduite depuis le premier débat télévisé entre candidats fin juin.

Il était apparu en retrait, semblant en difficulté lorsque la sénatrice Kamala Harris l’avait notamment interrogé sur sa stratégie pour battre le locataire de la Maison-Blanche.

« Je ne veux attaquer personne sur une scène (mais) je réalise ce que certains en ont conclu quand je n’ai pas eu de réponse très forte sur la manière de défier » M. Trump, s’est-il justifié mardi.

Le président « va faire une campagne horrible, pas honorable mais je ne me laisserai pas faire », a assuré M. Biden.