(Lyon) Des assaillants ont mis les gros moyens pour attaquer un fourgon blindé de transport de fonds mercredi matin sur une autoroute à la hauteur de l’aéroport de Lyon, dans le centre-est de la France, blessant légèrement trois convoyeurs, mais… le fourgon était vide.

Agence France-Presse

En milieu de matinée, trois véhicules - deux utilitaires et une voiture - ont bloqué le fourgon blindé sur une bretelle de sortie. Les assaillants ont alors fait exploser la porte du fourgon, mis le feu aux deux utilitaires ayant servi à lui barrer la route puis pris la fuite à bord de leur troisième véhicule, a détaillé la police à l’AFP.

Peu après, le parquet de Lyon révélait dans un communiqué que « le fourgon ne contenait pas d’argent au moment de l’attaque ».  De source policière, un autre fourgon blindé se trouvait également dans les environs.

Le premier véhicule était-il un leurre ? Selon le quotidien local Le Dauphiné Libéré, qui a révélé l’information, le protocole de sécurité de l’entreprise attaquée, Prosegur, prévoit que deux fourgons se suivent à quelques instants d’intervalle.

Les trois convoyeurs légèrement blessés dans le choc de l’explosion ont été transportés à l’hôpital, selon la police. Un photographe de l’AFP a constaté que les incendies de véhicules avaient été éteints par les pompiers.

L’enquête pour « tentative de vol à main armée en bande organisée et association de malfaiteurs » a été confiée à la police judiciaire.