Stationnement interdit «en tous temps excepté débarquadère», indique un panneau de signalisation de la Ville de Québec planté à proximité du Château Frontenac. Une inscription toute banale si ce n’est des deux erreurs d’orthographe qui se sont glissées dans les quelques mots.

Le Soleil

Tout s’écrit avec un «T» et débarcadère avec un «C». Devant ce haut lieu touristique, adresse phare de l’arrondissement historique du Vieux-Québec inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, ces fautes sont d’autant plus flagrantes. Quelque 320 000 clients séjournent au Château Frontenac annuellement, et près de 790 000 couverts sont servis dans ses restaurants, selon Maxime Aubin, conseiller marketing et communication de l’établissement.

Lisez la suite sur le site du Soleil