Une église du XVIe siècle submergée dans un lac du Chiapas, dans le sud du Mexique, a surgi des eaux à la faveur de la forte sécheresse qui touche la région.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'église de Santiago Apostol, construite par des frères Dominicains il y a cinq siècles, avait été submergée par les flots en 1966, lors de la construction d'un barrage hydroélectrique sur la rivière Grijalva.

Entre 1000 et 2000 indigènes appartenant à l'ethnie zoques de Quechula avaient alors été déplacés, et le village inondé.

La sécheresse des dernières semaines a fait baisser le niveau d'eau du barrage de Nezahualcóyotl, laissant apparaître l'église, dont la façade mesure 15 mètres de haut.

Les pêcheurs profitent de cette aubaine pour développer leurs activités touristiques et proposent des promenades en bateau autour de l'édifice religieux.

Ce n'est pas la première fois que l'église refait surface. En 2002, les visiteurs avaient même pu l'admirer à pied et un pèlerinage y avait été organisé.

Les habitants y avaient accompagné «les statues de saint Santiago Apostol et de la Vierge de Guadalupe», deux statues retirées de l'église en 1966 avant son inondation, raconte Juan Álvarez Díaz de la société coopérative de Quechula, qui navigue sur le lac avec son bateau.

Cependant, des pluies incessantes touchent le Chiapas depuis une semaine et l'eau a commencé à remonter le long de la façade de l'église.