Privés d'accès internet, les journalistes nord-coréens couvrant les Jeux asiatiques en Corée du Sud devront transmettre leurs articles par fax, a rapporté mardi le Korea Times.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La censure des médias nord-coréens au Sud est quasi totale, et réciproquement, ce qui fait que les journalistes nord-coréens ne peuvent accéder aux sites internet de leur pays depuis le site des jeux qui se tiennent à Incheon (ouest) jusqu'au 4 octobre.

«Il est de notoriété publique que les sites nord-coréens ne sont pas accessibles au Sud», a rappelé un responsable du ministère sud-coréen de l'Unification, cité par le journal. «Nous avons décidé que les Nord-Coréens transmettraient leurs articles par fax. D'après ce que je sais, la délégation du Nord n'a pas officiellement présenté d'objection».

Les médias nord-coréens sont contrôlés par le parti unique de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), le nom officiel de la Corée du Nord communiste.

Mardi, le journal officiel Rodong Sinmun a publié un article de quatre pages sur la victoire de l'équipe nord-coréenne de football contre la Chine (3-0) aux Jeux asiatiques, sans toutefois citer le lieu de la rencontre.