L'État autrichien vient de rendre son verdict: l'Église du Monstre en Spaghettis volant, un culte parodique, n'aura pas le statut de religion dans la petite république alpine.

Publié le 12 juin 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

Sollicité par le «Macaroni Suprême» du groupe, Philip Sager, le Bureau des cultes a constaté que cette croyance ne pouvait être rattachée à aucune foi religieuse identifiée.

Les médias autrichiens soulignent que c'est un revers pour le «pastafarien» Niko Alm, un député libéral qui avait obtenu en 2011 le droit de poser sur sa photo de permis de conduire coiffé d'une passoire à pâtes.

L'Église autrichienne du Monstre en Spaghettis volant avait déposé au printemps sa reconnaissance officielle, avançant alors le chiffre de 450 «fidèles».

Le groupe, également présent en Allemagne notamment, est né aux États-Unis de l'imagination de militants laïcs. Ceux-ci entendaient protester ainsi contre l'enseignement à l'école du créationnisme, qui conteste la théorie de l'évolution des espèces.