Source ID:; App Source:

Un couple attaqué par son chat refuse de s'en débarrasser

Le chat Lux a été maîtrisé par les... (Photo: AP)

Agrandir

Le chat Lux a été maîtrisé par les policiers, qui ont utilisé un piège à chien pour capturer la bête.

Photo: AP

Associated Press
Portland

Les propriétaires d'un chat de l'Oregon ayant attaqué leur enfant avant de les forcer à se réfugier dans leur chambre ont annoncé, mardi, qu'ils n'avaient pas l'intention de se débarrasser du matou pesant près de 10 kilos et qu'ils avaient fait appel à des spécialistes pour le soigner.

Deux jours après que la police eut maîtrisé le félin âgé de quatre ans, Lee Palmer a indiqué qu'il avait consulté un vétérinaire et qu'un expert en psychologie animale devait aussi rendre visite à la bête, prénommée Lux, sous peu.

M. Palmer a dit que le chat faisait partie de la famille depuis trop longtemps pour qu'il songe à s'en séparer.

Selon le résidant de Portland, Lux a attaqué son bébé de 7 mois après que ce dernier eut tiré la queue du matou. Le bambin s'en est tiré avec quelques égratignures sur le front.

Dans l'enregistrement de l'appel fait au 911 par Lee Palmer, ce dernier admet avoir donné un coup de pied dans l'arrière-train du chat pour protéger son enfant. Il raconte qu'à la suite de ce geste, l'animal a «pété les plombs», poussant M. Palmer et sa conjointe à se barricader dans leur chambre en compagnie de leur petit et du chien de la famille.

Sur la bande, on peut entendre le chat feuler alors que son maître lance sur un ton paniqué: «Il fonce sur nous. Il est devant la porte de la chambre.» Lee Palmer a aussi révélé au préposé des services d'urgence que Lux avait déjà été violent par le passé.

Les policiers ont utilisé un piège à chien pour capturer la bête et l'ont placée dans une cage.

Cette histoire a fait les manchettes un peu partout aux États-Unis à la suite de la publication d'un communiqué par les autorités, lundi. M. Palmer a affirmé que sa famille avait reçu des propositions de la part de gens voulant adopter le chat, mais qu'elle les avait refusées.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer