Tiger Woods a converti mardi l'un des deux ponts qui relient les rives européenne et asiatique d'Istanbul en terrain de golf, le temps de quelques élans intercontinentaux pour promouvoir le tournoi qui débute jeudi à Belek, dans le sud de la Turquie.

Publié le 5 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Récemment élu joueur de l'année sur le circuit de la PGA, Woods s'est fait déposer en hélicoptère sur le premier pont à haubans qui traverse le détroit du Bosphore, dont l'une des deux voies avait été coupée à la circulation, a constaté un photographe de l'AFP.

Pendant une heure et sous le vent, le golfeur a frappé une série de coups entre l'Asie et l'Europe, sous l'oeil d'une flopée de caméras et d'appareils photos.

Organisée par la compagnie aérienne Turkish Airlines, qui parraine le tournoi professionnel organisé de jeudi à dimanche prochains, l'opération a provoqué encore un peu plus de ralentissements dans la circulation automobile, traditionnellement cauchemardesque pour les plus de 15 millions d'habitants d'Istanbul.