Dans plusieurs pays, il est désormais possible de déposer des pétitions électroniques sur le site internet de son gouvernement. Aux États-Unis, la Maison-Blanche s'engage à répondre automatiquement aux pétitions qui recueillent plus de 100 000 signatures*... que la demande soit sensée ou non. Ce qui l'a obligée récemment à expliquer pourquoi la construction d'une réplique de l'Étoile noire, planète artificielle des films Star Wars, ne faisait pas partie de sa stratégie de relance économique! Mais cette pétition originale n'est pas la seule curiosité qu'on trouve sur le site de la Maison-Blanche. En voici quelques-unes.

Publié le 28 janv. 2013
Judith Lachapelle LA PRESSE

Protéger le sasquatch

Qu'on l'appelle Big Foot ou Sasquatch et que son existence n'ait jamais été prouvée, peu importe. Un groupe réclame que ce primate folklorique qui hanterait les forêts nord-américaines «soit reconnu comme une espèce indigène» et qu'il soit «protégé par des lois qui en interdiraient la chasse».

1038 pétitionnaires depuis le 11 janvier 2013

Rayer le nom de «Dieu»

Au moins deux pétitions réclament l'élimination de la référence à Dieu sur la monnaie (In God We Trust) et dans le serment d'allégeance au drapeau des États-Unis. «Ces deux phrases vont à l'encontre de la volonté de notre nation de séparer l'Église de l'État», disent les pétitionnaires.

4337 pétitionnaires depuis le 13 janvier 2013

Sauver les Blancs

Quelques pétitions racistes - et heureusement peu populaires - réclament la «fin du génocide des Blancs» aux États-Unis. Ceux-ci seraient victimes d'une assimilation forcée qui correspondrait à la définition qu'en donne l'ONU. Sans blague.

674 pétitionnaires depuis le 11 janvier 2013

Interdire les marteaux

Parmi les nombreuses pétitions réclamant l'abolition du contrôle des armes à feu, une pétition demande l'interdiction des marteaux et des bâtons de golf, en soulignant qu'ils ont été utilisés plus souvent dans des meurtres que les fusils d'assaut.

2794 pétitionnaires depuis le 11 janvier 2013

Être de son temps

Il faut abandonner l'heure avancée. Les économies d'énergie en éclairage réalisées en été en avançant l'heure «sont déclassées dans plusieurs États par la hausse de l'utilisation de la climatisation». Sans parler que chaque année, le passage à l'heure avancée serait à la source d'une «perte de productivité», notamment à cause du temps passé à ajuster les horloges, des rendez-vous oubliés et des gens «grognons, embrouillés et fatigués».

5474 pétitionnaires depuis le 12 janvier 2013

Accueillir nos amis les extraterrestres

La Maison-Blanche sait, mais elle le cache, semblent croire les pétitionnaires... Ils réclament que le gouvernement «admette publiquement et dévoile toute information à propos des êtres extraterrestres». Cette opération pourrait apporter la «paix dans le monde». Rien de moins.

1771 pétitionnaires depuis le 30 décembre 2012

Abolir les pouces

Les États-Unis sont l'un des derniers pays dans le monde qui ne se sont pas encore convertis au système métrique. Les pétitionnaires réclament donc l'abolition du «chaotique» système impérial, mauvais pour l'économie, la science et la vie de tous les jours. On attend la réponse de la Maison-Blanche, puisque la pétition a déjà atteint le nombre requis de signatures requis lors de sa création*.

33 928 pétitionnaires depuis le 30 décembre 2012

***

Québec branché, Canada en retard

Il est possible d'afficher une pétition électronique sur le site internet de l'Assemblée nationale, mais elle doit être parrainée par un député - ce qui élimine les revendications loufoques. En ce moment, une dizaine de pétitions y sont affichées, de l'abandon de la fluoration de l'eau jusqu'à l'obtention d'un statut juridique pour les animaux de compagnie. La Chambre des communes n'a pas encore de plateforme pour recevoir et valider les pétitions électroniques.

Et pourquoi pas une Étoile noire?

La pétition, approuvée par 34 435 signataires l'automne dernier, proposait de «rassembler les ressources et le financement afin de commencer la construction d'une Étoile noire [vaisseau-planète piloté par le méchant Darth Vader des films Star Wars] d'ici 2016». La Maison-Blanche, fidèle à son engagement, a répondu sérieusement à la requête. Trop cher, a répondu le responsable du département de la Science et des Affaires spatiales, Paul Shawcross. Il a estimé le coût de construction à 850 millions de milliards de dollars. «Nous travaillons à réduire le déficit, pas à le creuser», a-t-il précisé. Et puis, contrairement à l'usage qu'en faisait Darth Vader, le gouvernement américain «ne peut pas cautionner la destruction de planètes»...

Note: le seuil pour obtenir une réponse de la Maison-Blanche est passé de 25 000 signatures à 100 000 signatures le 15 janvier dernier. Ces signatures doivent être recueillies dans les 30 jours suivant la création de la pétition sur la plateforme We, The People, du site internet du gouvernement.