Le président russe, Vladimir Poutine, a affirmé jeudi que la fin du monde n'arrivera que dans 4,5 milliards d'années, parce que «c'est le fonctionnement de notre soleil».

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je sais que la fin du monde arrivera dans 4,5 milliards d'années», a déclaré M. Poutine, au cours de sa première grande conférence de presse depuis qu'il a obtenu son troisième mandat au Kremlin.

«C'est le cycle de fonctionnement de notre soleil», a-t-il expliqué.

M. Poutine a toutefois souligné qu'il n'a pas peur du moment où «le réacteur s'éteindra et tout sera fini».

«Pourquoi en avoir peur si c'est inévitable?», a demandé le président russe.

L'Amérique centrale et le Mexique célébreront le 21 décembre la fin d'une grande ère dans le calendrier maya (que des chercheurs situent plutôt au 23 décembre), un événement que certains associent à la fin du monde.