La police de l'Essex (est de Londres) a annoncé lundi après-midi qu'elle mettait fin aux recherches après le signalement par des vacanciers dimanche soir à St Osyth d'un animal en liberté leur étant apparu comme un lion.

Publié le 27 août 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous pensons que l'animal qui a été vu dimanche soir était un gros chat domestique ou un chat sauvage», a indiqué un porte-parole de la police, ajoutant que «les recherches intensives n'avaient rien donné», et remerciant les habitants et les vacanciers présents dans la zone «pour leur patience et leur soutien» pendant ces 24 heures d'investigations, pimentées par la présence des medias.

Les policiers avaient pourtant pris au sérieux les témoignages reçus au sujet de la possible présence d'un lion dans le secteur: ils s'étaient largement déployés sur le terrain, aidés d'un hélicoptère à caméra thermique, et d'employés du zoo voisin de Colchester munis de fusils à tranquillisants. Un zoo qui, pour sa part, n'avait perdu aucun lion ces derniers jours.

La bête aurait été vue par des vacanciers en séjour dans des caravanes sur une ferme de St Osyth, et l'une d'elles a réussi à en prendre une photo, authentifiée comme étant possiblement celle d'un lion par des experts du zoo. Le cliché, publié par certains journaux, apparaît cependant extrêmement sombre.

La première à avoir vu la bête, Denise Martin, 52 ans, qui passait le week-end prolongé (ce lundi est férié au Royaume-Uni) avec son mari, son frère et sa belle soeur, a déclaré avoir «vu une forme dans le champ, qui ressemblait à un lion».

Son mari lui aurait alors confirmé : «C'est un lion», et ils sont alors sortis de la caravane pour en avoir le coeur net, avant d'être rejoints par l'autre couple. Selon elle, le lion était marron avec le poitrail blanc.

«Nous n'avions pas peur du tout, a ajouté Mme Martin, nous étions tout excités, parce qu'on ne voit pas souvent ça dans la nature». «À un moment, a-t-elle précisé, il s'est assis et il nous a regardés et on pouvait voir ses oreilles bouger. Et puis il a commencé à faire sa toilette».

Sa belle-soeur aurait plutôt vu «une lionne» pour sa part.

Mais depuis, apparemment, plus personne n'a rien vu du tout.

Malgré le sérieux mis aux recherches, la police, tout en appelant les personnes qui souhaitaient se promener dans la campagne de St Osyth à faire preuve d»une vigilance et d'une prudence accrues», les avaient prévenues dès lundi matin qu'il y avait de bonnes chances qu'au cours de cette promenade, «elles voient les policiers avant de voir quoi que ce soit d'autre».