Le Jardin botanique royal de Sydney est parvenu à déloger une immense colonie de chauve-souris, destructives pour la faune de parc, en leur infligeant matin et soir une demi-heure de concert assourdissant, à base de bruits industriels.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Il y a seulement une semaine, quelque 5000 de ces mamifères étaient suspendus aux arbres du Jardin botanique royal de Sydney, un endroit prisé des promeneurs et des touristes, à proximité du célèbre opéra.

Mais il n'en reste plus que dix actuellement, a déclaré mardi le directeur du parc, Brett Summerell.

«La majorité des chauve-souris a été évincée des jardins», a-t-il indiqué. «Nous leur avons fait entendre toute une série de bruits de type industriel, en fait des bruits très désagréables, pour environ 45 minutes le matin et 35 minutes le soir», a-t-il raconté.

Depuis vingt ans, ces chauve-souris, appelées aussi «renard volants», ont causé de gros dégâts aux jardins et parcs, endommageant plusieurs centaines d'arbres, selon le responsable.

Une centaine de ces animaux ont été équipés d'une puce permettant de suivre leurs mouvements. Les premières données montrent que les chauve-souris se sont dispersées à travers la région de Sydney, vers la côte, et même jusqu'à l'État du Queensland, à quelque 700 km.