La police égyptienne a annoncé avoir arrêté jeudi le propriétaire d'une chaîne de télévision locale qui diffusait de la danse du ventre, précisant qu'il était soupçonné d'avoir «facilité la prostitution».

AGENCE FRANCE-PRESSE

Balig Hamdi, propriétaire de la chaîne al-Tit, est aussi accusé d'«atteinte à la décence publique».

Les soupçons concernant la prostitution seraient liés à des messages diffusés par la chaîne, a déclaré un responsable de la police, sans plus de précisions.

Dans des extraits du programme de la chaîne mis en ligne sur YouTube, on peut voir défiler au bas de l'écran de courts messages écrits de téléspectateurs qui indiquent être à la recherche d'épouses.

La prostitution est illégale en Égypte, ainsi que l'atteinte à la décence, une infraction que la loi définit de façon très vague.