Les opérations de vote pour les élections municipales sud-africaines de mercredi ont dû être retardées dans un bureau du nord du pays car les agents chargés du bon déroulement du scrutin ne pouvaient franchir une rivière infestée de crocodiles, a rapporté l'agence Sapa.

Publié le 18 mai 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE



Ils ont dû faire appel à l'armée pour traverser la rivière que leur 4x4 ne pouvait passer à gué sans danger, a raconté Nkaro Mateta, responsable des opérations de la Commission électorale indépendante pour la province du Limpopo.

«Les habitants utilisent une sorte de télécabine qu'ils ont faite eux-mêmes. C'est très risqué», a-t-il relevé.

Le scrutin a pu commencer avec deux heures de retard dans ce bureau isolé, a-t-il ajouté.

L'Afrique du Sud organise mercredi ses quatrièmes élections municipales depuis la chute de l'apartheid, un scrutin qui devrait être largement remporté par le Congrès national africain (ANC) au pouvoir dans le pays, mais dont la campagne s'est focalisée sur la piètre qualité des services publics dans de nombreuses communes.