La traditionnelle compétition de natation en plein air organisée à Noël dans un lac d'un grand parc de Londres a dû être annulée samedi, la pièce d'eau étant gelée, mais des inconditionnels se sont quand même jetés à l'eau dans une partie dégagée.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Quand les membres du club de natation de la Serpentine, qui organise cette manifestation très populaire à Londres, sont arrivés à Hyde Park, ils ont découvert que son lac artificiel était recouvert de glace, en raison du froid qui règne depuis plusieurs jours dans la capitale britannique.

Contraints de renoncer à cette course sur 91 mètres organisée chaque année depuis 1864, une quarantaine d'entre eux se sont rabattus sur une partie du lac où la glace avait été brisée: ils se sont mis à l'eau quelques instants, certains coiffés de chapeaux de Père Noël, avant de se réchauffer avec un thé brûlant.

«C'était frisquet, mais revigorant», a commenté le dirigeant du club, Brian Thomas. De toutes façons, «nous ne sommes pas stupides, nous ne restons pas des heures».

Aux dires de M. Thomas, c'est la première fois depuis 1981 que cette compétition de Noël ne peut se tenir en raison du froid.

Le gagnant se voit normalement remettre la coupe «Peter Pan», décernée pour la première fois en 1904 par l'écrivain James Barrie, le créateur de Peter Pan, l'enfant qui ne voulait pas grandir.

«C'est vraiment dommage car c'est vraiment pour nous un grand évènement. Nous organisons des compétitions tous les samedis, mais celle de Noël, tout le monde veut la gagner», a expliqué M. Thomas

Ce mois de décembre s'annonce déjà, selon les experts, comme le plus froid qu'ait jamais connu la Grande-Bretagne depuis 1910.

A Brighton (sud) en revanche, des membres du club de natation de la ville, le plus vieux d'Angleterre, ont pu sacrifier à la tradition en s'accordant une baignade de Noël dans la Manche, malgré une eau à 3 degrés et une température extérieure autour de zéro.

Une trentaine de mordus de ce club qui fête cette année son 150e anniversaire se sont jetés à l'eau, sous les yeux de centaines de spectateurs soigneusement emmitouflés.

De l'avis de son directeur, John Ottaway, qui pratique chaque année l'exercice, l'eau n'a jamais été aussi froide depuis 25 ans. «Ce sont des températures de février», a-t-il expliqué. «Quand je pense qu'on nous parle de réchauffement climatique!».