La ville d'Ottawa cherche à embaucher un spécialiste des animaux dont le travail consistera à régler pacifiquement le problème des orignaux qui s'aventurent dans les rues de la capitale fédérale, a rapporté vendredi Radio-Canada.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La mairie a pris cette décision à la suite de plusieurs incidents récents au cours desquels la police a dû abattre trois animaux. Un seul a pu être repoussé vers une zone boisée.

Des défenseurs d'animaux ont manifesté vendredi devant le siège de la police d'Ottawa pour demander l'abandon de moyens violents à l'égard des orignaux.

Appelé élan en Europe et orignal en Amérique du Nord, ce grand cervidé peut atteindre 700 kg pour les mâles et 600 kg pour les femelles. Il n'est pas agressif - sauf en période de rut ou lorsqu'il protège ses petits - mais, pouvant galoper à plus de 50 km/h et habitué à traverser les obstacles plutôt qu'à les éviter, il représente un danger potentiel pour les personnes et les véhicules qui se trouvent sur son chemin.