Plus de 200 rouleaux de papier toilette: c'est le cadeau offert par des écologistes russes à Vladimir Poutine pour protester contre la réouverture autorisée par le Premier ministre d'une usine de pâte papier au bord du lac Baïkal, dont ils dénoncent la pollution.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Des militants de trois organisations écologistes, parmi lesquelles Greenpeace, ont transmis plus de 200 rouleaux de papier toilette à la permanence de Vladimir Poutine à Saint-Pétersbourg» (nord-ouest), a précisé à l'AFP Maria Moussatova, porte-parole de l'antenne locale de Greenpeace.

Ce papier hygiénique avait été collecté au cours d'une manifestation d'écologistes le 27 mars à Saint-Pétersbourg contre la réouverture de l'usine de cellulose au bord du lac Baïkal (Sibérie), qui contient 20% des réserves mondiales d'eau douce et est classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

«Si les autorités ont tellement besoin de papier et veulent pour cela détruire le Baïkal, nous leur offrirons du papier», ont souligné les écologistes dans un communiqué.

«Une adjointe au chef de la permanence avait accepté ce papier toilette et promis de le transmettre à Vladimir Poutine le plus vite possible. Mais des responsables de la permanence ont finalement refusé de le faire et décidé de distribuer ce papier toilette aux retraités», a ajouté Mme Moussatova.

Les organisations écologistes estiment que la réouverture de cette usine, autorisée en janvier par M. Poutine, est non seulement néfaste pour la propreté du lac, mais constitue également un obstacle au développement de projets d'activités alternatives, notamment touristiques et écologiques.