Les autorités routières de l'État du Maryland, près de Washington, ont troqué les tondeuses pour un troupeau de chèvres afin d'entretenir les bords de routes sans détruire les tortues d'une espèce protégée qui y ont élu domicile.

AGENCE FRANCE-PRESSE

En faisant des travaux à Hampstead, près de Baltimore, l'administration des autoroutes a découvert que les talus herbeux étaient devenus l'habitat de mini-tortues, une espère protégée qui ne vit qu'aux États-Unis.

L'usage traditionnel de tondeuses pour entretenir ces talus a été envisagé mais rejeté car cela risquait de troubler l'habitat de ces tortues et de tuer le petit reptile, dont la carapace ne mesure qu'entre 7 et 10 cm.

«Même si ces tortues peuvent s'enterrer, la plupart du temps elles sont sur le sol», a indiqué David Buck, porte-parole des autorités autoroutières.

«Les tondeuses auraient coûté plus cher que l'usage de chèvres mais surtout dès que nous trouvons une solution plus favorable à l'environnement, nous l'étudions», a-t-il ajouté.

«Nous avons trouvé un fermier local à qui nous louons une quarantaine de chèvres», a-t-il expliqué, ajoutant que les bêtes seraient sur les pâturages des bords de route jusqu'en septembre.

«Nous évaluerons à la fin de l'année si nous avons pu conserver la même population de tortues», a conclu M. Buck.