Une adolescente israélienne de 14 ans a divorcé de son petit ami âgé de 17 ans sous la pression de leurs parents, après que le couple se fut marié «pour rire», rapporte jeudi la presse israélienne.

Mis à jour le 26 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

La jeune fille est la plus jeune divorcée jamais enregistrée comme telle en Israël, selon l'acte du tribunal rabbinique de Jérusalem.

L'adolescente, qui refusait à son «époux» le divorce, a en fin de compte accepté de le lui accorder en échange du versement, par les parents du garçon, d'une somme de 2000 euros (3100 $ CAN).

La loi juive stipule qu'un mariage est valide à condition qu'un homme offre à une femme une bague devant témoins, lui déclare qu'elle est son épouse, avant de consommer cette union.

Or, ce très jeune couple avait très précisément rempli les trois conditions, au grand dam de leurs parents respectifs.

Le tribunal rabbinique de Jérusalem a publié un communiqué souhaitant «que cette histoire serve de leçon aux jeunes qui doivent comprendre que se marier est affaire sérieuse».

Il n'y a pas en Israël de législation civile sur le mariage et le divorce.